Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / DEBUT DE CARRIERE 


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

COVID : Listes complémentaires, modalités de recrutement.

mercredi 26 janvier 2022

À la suite de la forte mobilisation du 13 janvier, le gouvernement revient sur une de ses positions les plus tenaces en ouvrant le recrutement de listes complémentaires, c’est à dire de fonctionnaires stagiaires au lieu des seuls contractuel·les.

Après une bilatérale et de nombreux échanges, une circulaire ministérielle a été finalisée et envoyée dans les rectorats. Ce sont près de 27 académies qui sont concernées. Chacune de ces académies est autorisée à recruter environ 30 lauréats du CRPE inscrit.es sur la liste complémentaire.

Dans notre académie 14 reçu.e.s avaient été recrutés en octobre. A la veille de rentrée de Janvier, tous les autres lauréats ont été appelés soient 22 stagiaires supplémentaires.

Ce recrutement ne sera pas à déduire du nombre de places offertes au CRPE 2022 (9888 places JO du 26 novembre 2021). Il rentrera dans le cadre d’un budget supplémentaire dont nous ne connaissons pas encore le volume.

Le SNUipp-FSU a porté la revendication d’un recrutement de ces personnels au titre de la campagne de recrutement du concours 2021. Par conséquent, les LC appelées et qui accepteront ce recrutement, devaient, pour le SNUipp-FSU, être placées en formation initiale l’année 2022-2023, tel que le prévoient les règles qui régissent les concours 2021 (ancienne formule), soit mi-temps classe et mi-temps INSPE.

Le SNUipp-FSU a dénoncé le fait que certains départements n’aient pas constitué de LC, comme à Limoges, ou n’aient pu le faire faute de lauréat-es (Créteil et Versailles). Le ministère répond que réglementairement rien ne permet d’ouvrir de nouvelles LC et de reconvoquer le jury.

Le SNUipp-FSU a également défendu le fait que ces personnes se voient proposer une affectation la plus proche possible de leur domicile, respectant leurs vœux dans l’académie formulés lors de leur inscription au CRPE 2021.

Enfin, le SNUipp-FSU est intervenu sur la campagne de recrutements à venir, à savoir le CRPE 2022. Il a rappelé la nécessité d’augmenter le nombre de places ainsi que d’ouvrir des LC conséquentes dans toutes les académies.

Il a également exigé l’ouverture des concours supplémentaires à Créteil et Versailles, contrairement au CRPE 2021 pour lequel il n’y avait eu un concours supplémentaire qu’à Créteil. Sur ce point la DGRH a répondu favorablement, assurant partager cette nécessité.

Concrètement, le recrutement sur la LC valide le CRPE et évite de repasser le concours pour les personnes concernéss.

Voici les modalités de recrutement actées par le ministère :

- Pour les lauréats en M2 MEEF (alternant·es ou non alternant·es) : ils pourront choisir entre partir à 50% ou 100% sur le terrain dès janvier/février 2022. S’ils acceptent un temps plein, ils seront à 50% l’année prochaine pour terminer leur M2, dans l’autre cas, ils termineront leur M2 de février à juin et seront placés à temps plein à partir de la rentrée 2022.

- Pour les lauréats déjà détenteurs d’un Master MEEF : ils partiront à 100% sur le terrain dès janvier/février 2022. En 2022-2023, ils seront à 100% sur le terrain.

Le SNUipp-FSU, lors des échanges avec la DGRH, avait porté la nécessité pour ces futurs stagiaires de bénéficier de formation à la rentrée 2022 et d’être placés à mi-temps en classe tout en conservant un mi-temps en formation. Le ministère est resté sourd à cette demande.

- Pour les lauréats détenteurs d’un autre Master que le master MEEF : ils seront placé·es à 50 % en classe pour finir l’année scolaire et également à 50 %, l’année prochaine.

Toutes les LC appelées seront titularisées au 1er septembre 2023.

Si ces premiers recrutements de listes complémentaires vont réduire la tension exercée due au non remplacement dans les départements concernés, ils ne seront bien évidemment pas suffisants pour faire face à cette crise sans précédent. Dans certains départements, l’absence de liste complémentaire ou l’épuisement de celle-ci, ne permettront pas d’y recourir. Le recrutement de contractuels n’est pas non plus en mesure de régler le problème des remplacements actuels, il s’avère bien souvent impossible faute de candidat-es.

A ce sujet, Madame La Rectrice s’est félicitée d’avoir mis des moyens considérables pour anticiper cette rentrée janvier 2022 en recrutant en plus de la LC, 30 contractuels supplémentaires pour assurer l’école ouverte !

Elle se réjouit d’avoir pu mobiliser au total 116 nouveaux agents pour cette année scolaire 2021-2022 : 14 LC/50 contractuels en octobre et 22 LC/30 contractuels en janvier. Pouvons-nous nous contenter de ces miettes alors que notre académie est fortement déficitaire ? A maintes reprises, le SNUipp-FSU 974 l’avait interrogée à ce sujet.

En cette rentrée de janvier 2022, on peut dénombrer plus 500 professeurs des écoles arrêtés et de nombreuses classes sans enseignant ! Belle anticipation !

Par ailleurs, la dotation annoncée peut paraître floue ! En effet, certaines personnes inscrites sur cette liste complémentaire étaient déjà en poste en tant AED, alternants, voire contractuels. Pour le SNUipp-FSU 974, le compte n’y est pas !

Le SNUipp-FSU 974 va interpeller rapidement Madame La Rectrice à ce sujet pour obtenir des précisions !

Bonne rentrée à tous !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 15


- 7 bd Mahatma Gandhi - 97490 Sainte Clotilde

- Téléphone : 02 62 28 99 40

- 0692 42 48 48

- 0692 42 49 49

- Email : snu974@snuipp.fr

- Fax :02 62 29 09 61