SNUipp-FSU de la Réunion
http://974.snuipp.fr/spip.php?article1124
Déroulement de carrière : ce qu’il faut savoir
mercredi, 4 octobre 2017
/ snu974

JPEG - 50.8 ko

Nouvelles carrières

L’Evaluation : 3 rendez-vous de carrière.

1- Classe normale :

La vitesse d’avancement est la même pour tous sauf aux 6ème et 8ème échelon où 2 accélérations d’un an seront possibles.

2- Accès à la hors-classe  :

3ème rendez-vous de carrière

Au 1er septembre 2017 : aucun changement

L’avancement se déroulera selon les modalités actuelles, à paraître dans une note de service début 2017. Barème : échelon détenu au 31-08-2017 X 2 + note au 31-12-2016 +2 points pour éducation en REP+ (+ 1 point en REP) ou politique de la ville, depuis quatre années dans la même école ou le même établissement + 1 point CPC ou direction d’école.

A compter du 1er septembre 2018

3- Accès à la classe exceptionnelle

La classe exceptionnelle est mise en place au 1er septembre 2017.

Pendant une période transitoire de quatre ans, jusqu’à la campagne de 2020, l’accès se fera par voie d’inscription à un tableau annuel d’avancement et nécessitera de faire acte de candidature sur dossier.

Elle sera plafonnée à 10% du corps en 2023.

A partir du 3ème échelon de la Hors Classe : 80% y accéderont sous condition de fonctions( au moins 8 ans en éducation prioritaire, direction d’EGPA, CPC etc...) A partir du dernier échelon de la Hors Classe : 20% sur le seul "mérite"

L’avis de l’IEN avalidé par le DASEN permettra de choisir les élus !!!

Notre avis :

Le SNUipp-FSU demande à ce que le barème pour l’accés à la Hors Classe tienne compte principalement de l’ancienneté. Le SNUipp-FSU demande qu’une clause d’automaticité permettent à tous les PE d’accéder à la Hors Classe.

Le SNUipp-FSU est opposé à une classe exceptionnelle dont l’accès concernera au mieux 10% de la profession et sera un outil de management renforcé. Par ailleurs, ce nouveau grade renforce les inégalités entre les hommes et les femmes.

Le SNUipp-FSU revendique un avancement à une véritable cadence unique pour tous comme dans d’autres corps de la fonction publique. Il est opposé à une classe exceptionnelle dont l’accès concernera au mieux 10% de la profession et sera un outil de management renforcé.