Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTUALITE  / Réformes de l’école primaire 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

chantier métier

mercredi 22 janvier 2014

En novembre le ministre ouvrait treize chantiers sur les métiers des personnels enseignants et d’éducation. LES CHANTIERS AU PRIMAIRE 1. Les Directeurs d’école ; 2. RASED ; 3. Formateurs des premier et second degrés ; 4. Les Conseillers pédagogiques ; 5. Les professeurs des écoles.

Chantier métier

. L’entrée par mission laisse de côté la grande majorité des enseignants des écoles et met à mal l’unité de la profession. C’est dans le cadre de ces chantiers qu’aurait dû se décliner concrètement l’engagement de la priorité au primaire en faveur de ceux qui font l’école au quotidien. Si les missions ont pu être précisées sur les chantiers spécifiques, les améliorations de conditions de travail sont inexistantes ou insatisfaisantes (Décharges de direction insuffisantes, décharges des PEMF incompatibles avec leurs missions, multiplication des postes à profil...). Les pôles de circonscription ne sont pas les réponses demandées par le SNUipp-FSU pour conforter le fonctionnement en réseau. De plus, à ce jour, il n’y a pas d’engagement du ministère pour ré-abonder les départs en formation qui permettent la réouverture et l’implantation de nouveaux postes RASED.

Le SNUipp-FSU sera vigilant et exigeant pour que les enseignants spécialisés continuent de travailler en réseau avec les équipes. De nombreux enseignants sur des missions ou fonctions particulières restent sur la touche (Animateurs TICE, SEGPA, CLIS, établissements spécialisés, ULIS, EREA, ULE…). Les quelques petites avancées sur la direction d’école sont très éloignées des attentes des personnels et ouvrent surtout de nouveaux chantiers. Surtout rien concernant la grande majorité des enseignants des écoles : les enseignants du 1er degré ne bénéficient toujours pas de reconnaissance en matière de temps ou de revalorisation pour tous, ni d’amélioration de leurs conditions d’exercice du métier. L’alignement de l’ISAE sur l’ISOE, son versement à tous, une carrière finissant pour tous à l’indice 783, la diminution du temps et de la charge de travail restent des revendications entières que le SNUipp-FSU continue de porter. Le MEN propose un point supplémentaire pour l’accès à la hors classe pour les directeurs et les CPC. Il annonce la création d’un nouveau grade, le GRAF, contingenté et uniquement accessible à celles et ceux qui exerceraient certaines fonctions (CPC, directeurs) pendant un certain nombre d’années. Ces mesures que le SNUipp-FSU dénonce ont de quoi créer de nouvelles divisions et mettre en concurrence les personnels. Le SNUipp-FSU sera vigilant à ce que ne s’instaure pas une logique de hiérarchie intermédiaire. Pour le SNUipp-FSU, le dossier « métier » ne peut se clore en l’état et maintenant. Il continuera d’agir pour des améliorations réelles, ce qui nécessite une autre volonté politique et des moyens budgétaires. Le SNUipp investira les commissions départementales qui auront pour objet de travailler sur l’allègement des tâches des directeurs. Le MEN met en place un groupe de travail pour les psychologues de l’éducation nationale (psy scolaire et CO-psy). LE SNUipp-FSU et le SNES-FSU(syndicat national des enseignants du second degré) seront vigilants au respect des champs d’intervention de chacun, 1er et 2e degré.

Pour le bureau

Chelalou Nora

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 4


4 ter rue de la Cure BP 279 - 97494 sainte Clotilde Cédex

- Téléphone : 02 62 28 99 40

- 0692 42 48 48

- 0692 42 49 49

- Email : snu974@snuipp.fr

- Fax :02 62 29 09 61