Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTUALITE  / DIVERS 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Lettre au père Noël...

... euh pardon, lettre de motivation pour accéder à la classe exceptionnelle !

jeudi 21 décembre 2017

Mme LEBONHOMME du SNU Ste Clotilde, le 22 décembre 2017

Professeure des Ecoles

7 Boulevard Mahamta GHANDI BP 279

97490 SAINTE CLOTILDE

à Monsieur le Directeur Académique de l’Education Nationale de la Réunion

s/c du chef Lutin, heu pardon, de Mr L’inspecteur de l’Education Nationale

Objet : Lettre au Père Noël, heu pardon, lettre de motivation pour accéder à la Classe Exceptionnelle

Cher Père Noël, heu pardon, Monsieur le DASEN,

J’espère qu’il n’est pas trop tard, et je sais que vous allez avoir bien du travail, pendant les vacances de Noël, pour préparer tous les cadeaux que vous réservez à l’école et aux enseignant·es du département.

Et surtout, je n’aimerais pas être à votre place quand vous allez devoir choisir à qui donner les véritables gros cadeaux.

Heureusement, le Père Blanquer, heu pardon, Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, bien aidé par sa prédécesseure a déjà écarté tout un tas de prétendant·es indésirables, tout·es ces maîtresses et ces maîtres qui se contentent de faire classe, au quotidien.

Certes, elles ont beaucoup d’élèves dans les classes et elles n’ont quasi pas de formation.

Certes, elles enchaînent tâches visibles et invisibles avec des semaines à plus de 44 heures...

Certes, elles doivent aussi accueillir les élèves des collègues non-remplacées...

Certes, faute d’ATSEM, dans certaines communes, les maîtresses doivent aussi balayer et nettoyer après les activités salissantes de l’après-midi ...

Certes, elles sont épuisées, parfois malades et devront bientôt payer pour s’arrêter et se soigner...

Certes, elles devront attendre de plus en plus longtemps et de plus en plus se rapprocher des planches du sapin pour enfin avoir droit à une retraite bien méritée...

Certes, certes...Mais quand même, elles doivent comprendre qu’il n’y a plus grand chose dans la hotte après la grande tournée de distribution de cadeaux aux riches et grands de ce monde ....

Votre choix sera donc facilité et vous n’aurez à pêcher que dans un tout petit vivier.

Voici le moment d’établir ma liste :

- des postes par milliers,

- plein de remplaçantes et remplaçants bien adapté·es à leurs missions spécifiques

- des ATSEM, tout le temps dans nos classes,

- des PDMQC à la pelle,

- des RASED et encore des RASED

- du temps, pour tout faire ensemble,

- des AVS (secrétaire, AESH,...) formé·es, CDisé·es, vraiement payé·es et reconnu·es...

J’aimerais aussi, que Mme Penicaud, la collègue de votre chef, qui possède déjà personnellement 7,5 millions d’€ de biens immobiliers, retire sa méchante loi contre tous les travailleur·ses dont elle a vidé la hotte...

Je m’arrête là pour cette fois, mais ma liste est encore longue...

Pour finir, j’ai un peu honte de le demander. J’ai honte parce que je sais que je ne le mérite pas plus que tous les écarté·es du vivier, pas plus que nos collègues AVS, pas plus non plus que mes compagnes et compagnons de baignade, directrices, directeurs, CPC, PEMF, référent·es etc... toutes et tous tellement exceptionnel·les...

Je voudrais bien pour Noël, un salaire décent, un salaire qui ressemble un peu à celui de mes copines et copains germains par exemple. Un salaire qu’on appelle ici exceptionnel... mais qui est pourtant inférieur au salaire moyen de l’autre côté du Rhin et dans la plupart des Pays de Noël Land...

Alors, sans fierté aucune, j’ai bien cliqué dans IpèreNoël.

Quelle que soit votre décision, Père Noël, heu pardon Monsieur le DASEN, soyez assuré que je continuerai à militer pour l’Ecole, pour tous mes collègues, contre les injustices et pour une société plus juste... plus solidaire.

Ho Ho Ho ! ...

Madame Bonhomme du SNU

GIF - 68.8 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 7


- 7 bd Mahatma Gandhi - 97490 Sainte Clotilde

- Téléphone : 02 62 28 99 40

- 0692 42 48 48

- 0692 42 49 49

- Email : snu974@snuipp.fr

- Fax :02 62 29 09 61